Pur etc., La chaîne de Fast Good dans laquelle investir !

Un de mes resto favoris pour déjeuner à Strasbourg ou à Paris ?  PUR etc. bien sur !! Sans hésiter 🙂 Les produits sont locaux, achetés en direct des producteurs, et la cuisine simple et savoureuse, avec des bocaux consignés pour la vente emporter pour limiter les déchets. Moi qui prône le zéro déchet, le local & le bio dans tous les aspects de son quotidien, c’est forcément un concept que j’adore.

une chaîne de restauration-Café locavore qui propose des produits « Cueillis aux environs, cuisinés par la maison ». J’en parlais d’ailleurs déjà dans ici.

Il y a peu, ils m’ont contacté. Ils réalisent actuellement une levée de fonds et ils voulaient savoir si je voulais bien relayer l’information.

Ravie de ce premier contact, j’en ai profité pour leur poser toutes mes questions ! Et voici, leurs réponses 🙂

Vincent Viaud et Heloise Chalvignac ont cree un nouveau concept de restauration rapide "PUR et Caetera"

Héloïse et Vincent, pouvez-vous présenter rapidement votre parcours ?

Nous sommes issus d’une école d’ingénieurs en Génie Industriel Grenobloise. A la fin de nos études et suite à quelques voyages, nous avons eu envie de nous lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Vincent a l’âme d’un entrepreneur (de père en fils), quant à moi (Héloïse) j’aime créer et je tenais à travailler dans un domaine éco-responsable.

Du Genie industriel à la restauration, ce n’est pas banal ! Comment avez-vous eu l’idée ?

En voyageant. Notamment à Berlin. Beaucoup de concepts nous ont inspirés là-bas. Mais PUR etc. reste un concept unique né de nombreuses réflexions et évolutions depuis 2009, année pendant laquelle on a commencé à travailler sur le projet.

PUR etc-GrandRue1
Pur etc. Grand rue à Strasbourg

Vous parlez de concept unique, pouvez-vous rappeler ce qui fait la particularité de Pur etc. ?

Nous nous démarquons de plusieurs façons :

  • Nous sommes le premier réseau de restauration rapide à travailler en direct avec des producteurs locaux.
  • Nous avons « osé » imposer à nos clients de manger dans des bocaux en verre consignés.
  • Nous leur demandons également de trier leurs déchets (tri participatif en restaurant).
  • Nous compostons nos déchets organiques.
  • Et nous cuisinons TOUT ! Tout ce qui arrive dans nos cuisines est brut et frais, et nous en sommes fiers 😉

PURetc-Histoire

La réflexion a commencé en 2009, vous étiez alors à votre compte ?

Non, en Septembre 2009, nous avons commencé à travaillé sur le projet depuis Paris, sur nos heures libres, après le travail (nous étions jeunes diplômés et démarrions dans la vie active).

Nous avons franchi le pas en juillet 2010 en déménageant à Strasbourg pour faire les travaux dans un local que nous avions trouvé et ouvrir les portes du premier restaurant en janvier 2011.

Depuis janvier 2011, quel chemin parcouru  en 5 ans et demi !

Oui nous avons maintenant 9 restaurants en France dont 1 foodtruck. En tout une soixantaine d’emplois créés sur le réseau, dont 35 sur les sites que nous gérons.

Mais notre jeune réseau n’est pas encore assez solide pour financer toutes ces ouvertures. Nous avons donc certains restaurants en propre et d’autres en licence, c’est un moyen de se développer sans avoir un apport financier immense, tout en garantissant le respect de notre image et la qualité de nos produits (qui sont tous cuisinés dans les cuisines que nous gérons en propre).

PUR etc-Jeuneurs3

Vous faites actuellement une campagne de levée de fonds de 200 000€ sur la plateforme wiseed, une plateforme d’investissement participatif en capital, qui permet à des investisseurs particuliers de financer collectivement des PME innovantes.

Pourquoi chercher de l’investissement en capital  participatif ? Est-ce votre première expérience de financement participatif ?

Nous avons déjà fait 3 levées de fonds et avons maintenant pris l’habitude d’utiliser ce levier de financement. En effet, notre jeune start-up en plein développement n’a jamais les apports suffisants pour obtenir des prêts bancaires puisque tous les flux sont réinvestis aussitôt. Nous sommes donc en permanence en recherche de financement.

Le financement participatif nous engage bien plus, moralement, à respecter nos engagements, mais nous donne un peu plus de souplesse qu’une banque.

Voici d’ailleurs une petite vidéo de présentation du projet

A quoi va servir la campagne d’investissement?

Elle va permettre de consolider notre enseigne et finaliser notre stratégie de développement afin d’assurer un futur développement efficace et à forte valeur ajoutée pour nos clients, nos producteurs, nos salariés et nos actionnaires.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller voir la présentation sur le site wiseed.

Quel est le retour sur investissement prévu pour ceux qui aimeraient participer ? Quel est le minimum qu’on peut investir ?

Il s’agit de capital développement, donc les investisseurs deviennent actionnaires de notre société (certains via une holding). Le retour sur investissement peut venir du versement de dividendes ou d’une sortie de capital avec une plus value. Il ne faut rien attendre avant au minimum 3-4 ans.

Le ticket d’entrée sur Wiseed est de 100€.

Vous trouverez toutes les informations liés aux aspects juridiques et fiscaux associés à cet investissement sur wiseed.

Quel conseil donneriez-vous à tous ceux qui aimeraient se lancer et devenir entrepreneurs mais qui hésitent à sauter le pas?

Il faut savoir bien s’entourer (car ce n’est pas tous les jours facile 😉 avec des personnes qui croient dans le projet et d’autres qui ont de l’expérience.

Il faut également avoir une grosse capacité de travail.

Pouvez-vous partager quelques joies et difficultés dans le fait d’être son propre patron ?

Joies : avoir la liberté de décider d’un changement librement et de le mettre en place, avoir la liberté de suivre ses convictions.

Difficulté : mettre en place une organisation et une structuration efficace et pérenne dans un contexte en perpétuel mouvement. Perdre du temps sur des questions administratives et financières qui peuvent casser notre élan et notre créativité, et évidemment il faut ajouter la difficulté de gérer des ressources humaines.

Un mot pour la fin ?

C’est grâce au financement participatif que nous en sommes là aujourd’hui. Nous sommes infiniment reconnaissants envers les personnes qui ont cru en nous et toujours surpris de voir leur enthousiasme.

Nous voulons continuer à nous développer en commençant par professionnaliser un peu nos procédures internes.

Une fois que ce sera fait, c’est tout le champ des possibles qui s’ouvrira à nous.

PUR etc-Plat1

Je remercie Héloïse pour ses réponses. Et en conclusion, ne laissez pas dormir votre argent à la banque, investissez dans ce beau projet !!

Publicités

Fruits et légumes de Juin

Voici les fruits et légumes de Juin pour manger frais, local et de saison:)

Les légumes d’été arriiiiivent 🙂 Youpi !!

Courgettes, aubergines, poivrons et tomates vont faire leur retour petit à petit dans nos paniers, quelle joie de les retrouver :) Je salive déjà à l’idée de pouvoir bientôt les savourer 😉

JUINfruits&legumes JUINfruits&legumes2

Fruits et légumes de Juin – Crédit Ozetik / Célyne Giaume

 

Fruits et légumes d’avril

Fruits et Légumes Avril

Voici les fruits et légumes d’Avril pour manger frais, local et de saison 🙂

Petits pois, artichauts, asperges, radis, épinard, carottes et betteraves nous tiennent compagnie en ce mois-ci !

 

Fruits et Légumes Avril
Fruits et Légumes d’Avril, crédit photo Ozetik / Célyne Giaume

 

 

Fruits et Légumes Avril
fruits et légumes d’Avril, crédit photo Ozetik / Celyne Giaume

Bon appetit !

Et vivement l’été et tous ses magnifiques fruits et légumes 😉

Retrouvez les visuels sur la boutique Ozetik : http://shopozetik.com/categorie-produit/alimentation-ecologique 

Le hit de l’apéro : le « fromage » végétal à tartiner

C’est la rentrée, oui mais c’est toujours l’été !! Alors offrons-nous encore quelques apéros ensoleillés ! petits canapés et rosés ! Je vous avais déjà parlé des bienfaits du rosé naturel, mais maintenant on mange quoi avec ?

Le « fromage » végétal à la noix de cajou !

Image1

Si si c’est bon, et même délicieux ! Juré, craché, et validé par des carnivores invétérés !! (et aussi par les végé !!)

C’est très rapide à préparer, et c’est plein d’avantages pour notre santé !

La noix de cajou est grande gagnante pour nous et l’environnement par rapport aux chips et gâteaux apéros beaucoup trop gras et salées, contenant de l’huile de palme, et emballés dans des sachets plastiques.

Contrairement aux apéritifs du commerce, la noix de cajou est riche en vitamines, en oligo-éléments (magnésium, potassium…), en protéines, en lipides et en acides gras mono-insaturés (très bon contre le cholestérol).

Voici la recette en détail  (largement inspirée du blog d’Ophélie Antigonexxi):

  • 150g de noix de cajou nature (10 cuillère à soupe environ)
  • 10 ml d’eau (1 verre)
  • Le jus d’un gros citron, 4 bonnes cuillères à soupe
  • 1 grosse gousse d’ail
  • 1 bonne pincée de sel

 Image3 Image4 Image2

Laissez tremper les noix de cajou 1 heure dans l’eau froide. Rincez et versez dans le mixeur avec un peu d’eau, un peu de citron et un peu d’ail et le sel. Mixez !

En fonction, rajoutez de l’eau si ce n’est pas assez crémeux et ne se mixe pas bien, du citron, et de l’ail si ce n’est pas assez relevé.

Si vous avez un peu de temps avant l’apéro, placez le au frigo pour le servir bien frais.

Goutez ! Savourez ! Partagez !

Image5

Le petit plus ? Des noix de cajou bio achetées en vrac dans votre magasin bio le plus proche 🙂

Le 2ème petit plus? Des graines germées sur le dessus 🙂

A manger sans modération, c’est que du bon !

Abonnez-vous au tableau Alimentation saine, écolo, et éthique de Ozetips sur Pinterest.

Précommandez votre Box Ecologique !

Quelle excitation de vous parler de mon projet !! Ca y est c’est parti, la campagne de précommandes et de financement participatif est lancée !!

Mais de quoi donc parle-je ?

Des box mensuelles à recevoir chez soi tous les mois pour accompagner tous ceux qui le souhaitent à devenir pas à pas de super écolos au quotidien !

Toute l’explication en vidéo :

 

Retrouvez le projet sur Ulule !

L’idée vous plait ?

Soutenez ! Partagez ! Précommandez !

Merci, merci, merci  🙂

Et je reste dispo pour touuuuuuutes vos questions sur le sujet !!

Naturalisons le vin !

Un rouge ? Un blanc ? Un rosé ? Samedi soir on s’offre une bouteille pour le diner. Pour faire venir le soleil capricieux, rien de mieux qu’un rosé bien frais !

Oui mais pas n’importe quel rosé. Un rosé naturel : bio et sans intrant ajouté.

vin naturel

Définition : Un vin naturel provient d’une vigne travaillée exclusivement de manière biologique, aucun produit chimique de synthèse, vignes récoltées manuellement, vinification naturelle (pas de sulfites ou très peu, pas de levurage, pas d’acidification, levure indigène…).  tirée de notre caviste strasbourgeois

Pourquoi boire bio ?

Déjà pour l’agriculture et les agriculteurs : la vigne représente 20% des pesticides utilisés dans l’agriculture. Pesticides à l’origine de maladies chez les agriculteurs, toujours plus dépendants de l’industrie pétrochimique.

Mais aussi pour la santé : Il y a en moyenne plus de 150 microgrammes de résidus de pesticides par « kilo » de vin, soit 3 fois plus qu’autorisé pour l’eau potable (information tirée du livre de Sophie Caillat « Comment j’ai sauvé la planète« ).

Pourquoi boire sans intrant ?

Dans un vin conventionnel, on peut trouver jusqu’à 55 intrants ajoutés (listés ici ) dont les sulfites (jusqu’à 200 mg/litre) qui donnent mal au crâne et dont 1 million de français est en surdose ! Dans le vin naturel, c’est 0 intrant sauf  parfois des sulfites en très faible quantité (40 mg/litre max).

Pas de mal de crâne, et pas de vin standard 🙂

goulot

Et puis, un caviste sympa et passionné qui connaît ses vins, sait nous conseiller, et propose des vins à toute gamme de prix ! Bref, Strasbourgeois, pour le vin maintenant c’est par   😉

Pour les autres, une liste de cavistes naturels ici !

Droguée au café

J’ai beau regarder la vidéo hilarante d’Oldelaf, je prends souvent beaucoup trop de café dans ma journée ! Je n’arrive pas à me sevrer!

J’adore l’odeur, le goût et je dois avouer que j’ai du mal à démarrer sans ma petite tasse de café !

procrafeiner

Malheureusement le bilan écologique et éthique du café est bien mauvais. Et sa provenance lointaine fait chuter d’un coup mes statistiques locavores ! (En vrai rassurez-vous je ne fais pas de statistiques!)

Faire pousser un caféier chez moi étant un rêve non réali-sé(-sable) jusqu’à présent, il m’a donc fallu trouver d’autres solutions !

Tout d’abord, je n’achète que du café bio. Ainsi sa production n’a nécessité aucun intrant chimique, est moins gourmande en gaz à effet de serre et a épargné la terre et les producteurs. Au moins, je soutiens une agriculture saine à l’autre bout du monde.
Par ailleurs, lors de la réalisation d’un bilan carbone que j’avais fait pour Alter Eco USA il y a 6 ans, nous avions réalisé que le transport en cargo n’était pas une si grosse source de gaz à effet de serre. Bien sur, autant l’éviter au maximum mais traverser l’Europe en camion a plus d’impact carbone!

Ensuite, je ne prends que du café issu du commerce équitable. Les agriculteurs sont ainsi mieux rémunérés et soutenus dans leur production.

Le dernier point plus délicat a été l’emballage en plastique non recyclable de quasiment tous les cafés en supermarché. Mais j’ai trouvé une solution.

J’achète mon café bio commerce équitable en vrac dans la boutique Café Henri (torréfacteur alsacien) du centre ville de Strasbourg (31 Rue des Hallebardes, 67000 Strasbourg), ou dans la boutique Reck (8 Rue de la Mésange, 67000 Strasbourg)

Sur le chemin de la crèche, j’y vais avec mon sac en coton bio, et ils me le remplissent sans soucis, si ce n’est de grands yeux ébahis !

Une fois rentrée, je n’ai plus qu’à le transvaser dans une boite hermétique pour que l’arome soit bien conservé.

Ainsi, j’ai un café bio commerce équitable zéro déchet 🙂

musique-oldelaf-le-cafe

J’ai maintenant un moulin à café manuel. J’achète donc mon café directement en grain et je le mouds tous les matins. Quel bonheur que l’odeur du café moulu !

Screen Shot 2016-05-02 at 08.25.34