Envoyer 200 box, facile ?

200 box Ozetik sont parties ces derniers jours. 200 colis préparés par mes petites mains ! J’ai pris énormément de plaisir à les confectionner et voir mon projet se concrétiser de la sorte. J’ai pris aussi beaucoup de temps pour réaliser une boite qui me plaise, et qui j’espère vous donnera tout autant satisfaction !

Etape 1 : Tamponner 21 fois chaque box

Comment faire des box jolies, sans utiliser trop d’encre polluante, avec un seul carton  ?  Voilà la première question sur laquelle nous avons planchée avec la graphiste !

Au contraire de la plupart des box existantes qui ont un carton extérieur pour l’envoi et une boite travaillée à l’intérieur pour présenter les produits, nous ne voulions utiliser qu’un seul et unique carton, histoire de limiter le suremballage, sans trop utiliser d’encre. Mais nous voulions tout de même que ce carton soit personnalisé et agréable à recevoir !

La solution trouvée : 9 tampons personnalisés en bois. J’ai tamponnée 21 fois chaque box. Un total de 4200 coups de tampons, qui m’a valu une ampoule à la main à la fin des 3 jours de confection !!

12366437_10153797975214127_5824593493403560545_n

Etape 2 : Remplir les box de papier kraft

Les box sont rembourrées de papier kraft pour éviter toute casse des produits. Ce papier kraft, je l’ai reçu en rouleau. Il a fallu couper 200 feuilles de 2 mètres, les froisser puis les intégrer à la box. Oui, cette étape a, elle aussi, pris un sacré temps !!

Pourquoi je n’ai pas pris une boite plus petite qu’il aurait fallu moins rembourrer ? Car j’ai choisi d’avoir le même modèle de boite pour tous les mois à venir, et que certains mois (notamment janvier) j’ai besoin d’une grande boite pour y mettre tous les produits. J’ai choisi d’avoir le même modèle car en plus de revenir moins cher, cela est beaucoup plus simple à gérer en termes de stock.

Etape 3 : Remplir les box avec les produits

Avant de remplir la box avec les produits, il a fallu fermer les 400 sticks à lèvres. En effet, le fournisseur m’a livré les bouchons séparément des tubes. J’avais peur que nombre de bouchons ne soient pas trouvés au fond des box. J’ai donc préféré les reboucher. Perfectionniste, moi ?

Faire la distribution des produits dans les box fût ensuite la partie la plus simple. Mais attention aux oublis ! Ma peur : oublier de mettre un stick à lèvres dans une box, ou tout autre ingrédient présent. Je les ai toutes vérifiées 4 fois. J’espère que je les ai toutes bien remplies. Mais l’erreur étant humaine, il est possible qu’une box sur 200 ait un petit défaut de fabrication. Si c’est le cas, je réparerai l’erreur aussi vite que possible !!

Etape 4 : Coller les étiquettes de présentation de la box

Chaque box contient sur sa face interne une étiquette qui présente les produits présents dans la box. Il a fallu décoller le papier de l’étiquette puis appliquer cette dernière sur la box. Ensuite j’ai découpé 200 petits morceaux de scotch double face à coller sur les étiquettes. Après avoir enlevé le papier sur le scotch, j’ai posé un aimant qui servira à aimanter les cartes présentes dans la box sur le frigo pour ceux qui le désirent.

12391807_10153797975229127_570414088080139960_n

Etape 5 : Rembourrer les box puis les fermer

Chaque box a ensuite reçue un peu de papier calage pour prévenir encore une fois de toute casse. Juste avant, chaque box a été vérifiée pour s’assurer que tous les produits y étaient présents.

Etape 6 : Imprimer et coller les étiquettes pour l’envoi

Encore une étape chronophage, surtout quand on la réalise pour la première fois : Créer le fichier client et vérifier les adresses et les points relais proposés. Une fois cela fait, il a fallu aller faire imprimer les étiquettes. Puis, les apposer sur les box.

Puis finalement, il a fallu décoller les 200 étiquettes collées, étape qui a générée le plus de gâchis, que j’aurai volontairement sauté ! Car Mondial Relay qui devait venir chercher les box, n’est jamais venu. j’ai alors décidé de tout envoyer par Colissimo.

Il a donc fallu de nouveau créer les fichiers clients un à un puis imprimer les étiquettes et les scotcher sur les box !

Enfin la dernière étape : Descendre les 200 box (vive l’ascenseur!), les caler dans la voiture, puis les amener à la poste ! Après 2 allers retours tout était confié à la Poste qui a pris la suite en main. Quant à moi, j’ai soufflé, avec la joie du travail accompli !!

box2

Et en janvier c’est reparti !

 

 

Publicités

Précommandez votre Box Ecologique !

Quelle excitation de vous parler de mon projet !! Ca y est c’est parti, la campagne de précommandes et de financement participatif est lancée !!

Mais de quoi donc parle-je ?

Des box mensuelles à recevoir chez soi tous les mois pour accompagner tous ceux qui le souhaitent à devenir pas à pas de super écolos au quotidien !

Toute l’explication en vidéo :

 

Retrouvez le projet sur Ulule !

L’idée vous plait ?

Soutenez ! Partagez ! Précommandez !

Merci, merci, merci  🙂

Et je reste dispo pour touuuuuuutes vos questions sur le sujet !!

Faire son pousse-mousse en verre

Aujourd’hui activité manuelle pour réaliser de beaux pousses-mousses en verre un peu vintage ! Ils habilleront votre salle de bain et donneront un joli coté rétro chic à votre engouement écolo 🙂

savon diy

En plus c’est hyper simple à faire !

savon diy5Il vous faut :

  • un bocal en verre et son couvercle
  • Un marteau et une vis
  • La pompe à savon d’un ancien pousse-mousse
  • Du savon liquide (dont je parle ici)
  • De la peinture pour métal si vous voulez changer la couleur du couvercle (optionnel)

Etape 1 : Percer le couvercle

savon diy6 savon diy7

Etape 2 : Peindre le couvercle (au pinceau ou à la bombe – j’ai opté pour la bombe, plus rapide)

savon diy4b

Etape 3 : Insérer la pompe à savon

savon diy2 savon diy3Etape 4 : Verser le savon liquide et fermer le bocal

savon diy

Et voilà, c’est fait !

Si vous souhaitez le pousse-mousse en verre déjà fait, vous pouvez le retrouver sur la boutique Ozetik (http://shopozetik.com/produit/pousse-mousse-en-verre-retro) et vous retrouverez aussi le savon solide bio saponifié à froid et le kit avec le savon solide à rendre liquide (avec toute l’explication!)

 Abonnez-vous au tableau DIY écologique et zero déchet de Ozetik sur Pinterest et sur Instagram

Une bougie de plus, des déchets en moins !

Samedi matin, direction Paris pour l’anniversaire du petit frère ! Après une pause café au wagon bar du TGV (avec ma tasse pliable parfaite pour l’occasion), nous posons nos valises à Paris.
tassepliableTGV Ayant un frère grand sportif, je lui ai offert le kit du sportif : Un déo fait maison naturel bio et une cannette rechargeable pour se désaltérer version zéro déchet !

deo  canette

Déodorant maison : Bicarbonate de soude (à mettre sur des aisselles humides) et huile essentielle de Palmarosa (1 goutte sur le doigt qu’on passe sur les aisselles)

Cannette achetée chez Alice Delice à Strasbourg (ici sur internet)  

Abonnez-vous au tableau DIY écologique et zero déchet de Ozetips sur Pinterest. Et au  tableau Astuces Zero Déchet de Ozetips sur Pinterest.

On lave notre linge sale en famille!

lessive maison DIY do it yourself savon en paillettes cristaux de soude

Chez nous, vous ne trouverez pas de lessive du commerce. Trop de mauvais ingrédients pour l’environnement (dérivés de pétrole, phosphates…) et la santé (allergisants, potentiels cancérogènes…) là dedans et puis tous ces emballages plastiques, non, on a une bien meilleure solution !

Frustrés de n’avoir plus touchés une paillasse depuis la terminale, on préfère jouer les apprentis chimistes et la faire nous-même cette lessive ! On est comme ça, on a peur de rien 😉  (en vrai ce n’est franchement pas compliqué, et on est bien loin de quelconque chimie élaborée!)

Un peu de savon de Marseille, des cristaux de soude, de l’eau chaude, un coup de mixeur plongeur, on laisse reposer et tadaaam c’est prêt.

carteILLU_lessive

 

La recette vient du livre Zéro Déchet de Bea Johnson. Voici la recette exacte : Mélanger à l’aide d’un mixeur plongeur 25g de cristaux de soude + 25g de savon de Marseille rapé + 750mL d’eau bouillante. Une fois refroidi, verser le mélange dans une bouteille. Laisser reposer 48h. C’est prêt, vous pouvez l’utiliser. 

 

Economique et écologique, hyper rapide et facile à faire, plus d’excuses, on s’en va vite faire une machine de couches lavables !!

on aura l’occasion de reparler couches bientôt, sujet oh combien passionnant!

Abonnez-vous au tableau DIY écologique et zero déchet de Ozetips sur Pinterest.

Oui on est écolo, non on n’est pas des hippies qui se lavent 4 fois par an!

Savon saponifié à froid argasol biologique

Il n’y a pas de gel douche chez nous, c’est VRAI ! Mais rassurez-vous, on a beaucoup mieux pour se laver. Nous sommes certes écolo, mais nous prenons soin de rester propre! Disons qu’on évite juste les produits du commerce..
A la place, on utilise un savon bio sans huile de palme saponifié à froid. Râpé, mélangé à de l’eau chaude, et versé dans un pousse-mousse réutilisable, notre savon est parfait pour le corps et le visage!

IMG_0590

Pourquoi ce savon? La saponification à froid (SAF) permet de garder toutes les propriétés de l’huile et en fait un savon très bon pour la peau (pour en savoir plus sur la  SAF, clique ici). Il n’est pas trop cher, n’a qu’un tout petit emballage papier (adieu bouteilles en plastiques!) et la savonnerie est à 70km de Strasbourg.

Screen Shot 2016-05-02 at 08.56.12

Pourquoi éviter les produits du commerce ? Pour la planète et pour notre santé !

Dans la plupart de nos gels douches, nous retrouvons de l’huile de palme, culture responsable de déforestation majeure de forêts primaires (tu veux en savoir plus, clique ici, et ) Le deuxième ingrédient magique qu’on ne s’imagine pas forcément trouver dans son savon : Le pétrole… qu’il a fallu extraire, raffiner, mélanger.. autant d’émissions de CO2 qu’on peut éviter! Et puis se laver au pétrole, c’est beurk non?! En dernier, on retrouve des ingrédients non biodégradables, comme les silicones qui polluent nos océans.

Enfin, les gels douches contiennent des produits irritants, qui fragilisent la peau et sont potentiellement cancérogènes (voir les fiches d’Ophélie du blog Antigonexxi) et perturbateurs endocriniens  (voir la liste ici)

Ca motive pour changer, non ?!

Abonnez-vous au tableau DIY écologique et zero déchet de Ozetips sur Pinterest.